Adam Auclair sous les confettis du Super Bowl avec Antony
February 16, 2021
Wall of Champions Ceremony on August 27th, 2022
June 19, 2022
SHERBROOKE — Les Cougars du Collège Champlain amorceront la défense de leur titre acquis en 2019 dans cinq semaines exactement.


Les joueurs de l’entraîneur-chef Jean-François Joncas amorceront leur camp d’entraînement le 8 août prochain, un camp qui durera trois semaines.

Champlain visitera le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy pour lancer sa saison 2021, le vendredi 27 août.

Une saison presque normale pour le football collégial est attendue, à moins que les conditions épidémiologiques se détériorent entre-temps.

Une saison presque normale, donc, puisque cet automne, les équipes de football en division 1 ont été regroupées en deux divisions.

Seule équipe située hors de Montréal ou de Québec, la formation des Cougars sera jumelée aux équipes de la région de Québec, soit le Notre-Dame, les Élans du Cégep de Garneau, les Faucons du Cégep de Lévis et les Titans de Limoilou, pour un calendrier régulier de huit rencontres.

Le calendrier 2019 comptait neuf matchs.

Mais peu importe le format, joueurs et entraîneurs des Cougars ont hâte de retrouver le terrain et les matchs, confirme Jean-François Joncas.

« Tout le monde a très hâte de retrouver le terrain. Enfin, on peut sortir la tête hors de l’eau et jouer au football ! Ça fait du bien, un peu de positif ! »

Le doute a plané sur toute la saison 2020 du football universitaire et collégial. Certains programmes ont pu jouer des matchs, d’autres non.

Les Cougars ont disputé un seul match, avant que les sports scolaires ne soient mis à l’arrêt.

La situation actuelle s’améliore, et la campagne de vaccination bat son plein. Ce qui laisse croire que si la tendance se maintient, il y a lieu d’être optimiste pour la prochaine saison, dit l’entraîneur-chef Joncas.

« Un calendrier a été mis sur pied il y a quelques semaines, mais on attendait le OK pour poursuivre et dévoiler le tout. On va jouer contre les équipes de Québec seulement. Mais bon, puisqu’on est la seule équipe en Estrie, on doit voyager, d’une façon ou d’une autre. Tout ce qu’on veut, c’est jouer au foot ! Le plan A, ce serait de jouer contre tout le monde, mais dans les circonstances actuelles, on voulait limiter le plus possible les déplacements entre les régions, et c’est la façon de faire qui a été retenue. »

Un total de huit entraînements en collectif est permis pour les équipes collégiales, cet été, en préparation pour le début du camp d’entraînement, le 8 août.

« Les deux premières semaines de camp, les jeunes ne seront pas à l’école. Ce sera un peu comme une équipe pro, avec du football à temps plein ! Les jeunes seront de retour sur les bancs d’école lors de la troisième semaine de camp. C’est l’fun, ça nous donne du temps pour nous préparer. On a le droit cet été d’avoir des entraînements, mais ce n’est pas évident, avec notre réalité géographique et la provenance de nos joueurs, alors on va avoir un mini-camp le 10 juillet. »

Deux cohortes, petite expérience

Le défi de retour à la compétition après un an d’absence, sera de mettre tous les joueurs au même niveau, avoue Jean-François Joncas.

Les vétérans de l’équipe, qui en seront à une troisième année, sont davantage rôdés à la routine de l’équipe, et ils ont connu la compétition en saison et en éliminatoires.

« On aura avec nous deux cohortes de recrutement qui n’ont pas vraiment connu les matchs. L’an passé, on a joué un seul match, et ce n’était pas sous des conditions, disons, normales. Beaucoup de nos joueurs n’ont pas connu la compétition au collégial, encore. Alors il faudra s’assurer de revenir à la base de certains enseignements afin qu’on soit tous à la même place », précise l’entraîneur-chef.

« L’an passé, on était dans un mode “on veut jouer”, sans le volet compétitif. Cette année, ce volet compétitif sera de retour. Ça fait un peu plus qu’un an que nos jeunes n’ont pas joué de matchs réels. Il y a un trophée au bout de la ligue, alors on compétitionne. »

On ne sait pas encore quelle finalité aura cette saison de football collégial. Les différentes finales du Bol d’Or devaient se dérouler à Thetford Mines, l’an dernier.

La forme exacte des éliminatoires reste encore à être déterminée.

« L’entraîneur du 10 juillet va nous donner une bonne idée de la condition physique des gars. Les vétérans n’ont pas arrêté, ils ont eu accès à des gyms, pour la majorité de l’année. On a aussi fait des entraînements en Zoom. Les gars qui arrivent du secondaire ont également été actifs. Leur condition physique ne m’inquiète pas », lance Jean-François, qui aura encore Shane McDonald (attaque), Max Dupuis (défensive) et Mike Gagné (unités spéciales) comme coordonnateurs.